Protection du bois employè à l'éxterieur

Degradazione del legno da raggi UV

Protection complete du bois des agents de degradation grace à l'utilisation de la technologie vide-pression

Les installations d'imprégnation IMV-VP sont indiquées pour le traitement des éléments soumis aux classes de risque trois, quatre et cinq. Comme on a pu constater dans les chapitres précédents, la conformation naturelle du bois en fait un matériel adéquat pour l'utilisation à l'extérieur. Sa composition (20-30% de lignine, 40-50% de cellulose, 20-24% de hydrates de carbone) l'expose à des "agents de dégradation" dont l'action s'amorce dans des conditions d'humidité ambiante élevée et à une température comprise entre 10 et 40°C. Champignons, moisissures et bactéries trouvent un terrain propice pour leur développement, tandis que les rayons ultraviolets présents dans la lumière solaire décomposent la lignine par voie photochimique, en la rendant soluble dans l'eau.

La seule façon pour combattre efficacement l'action des ennemis du bois est d'avoir recours à l'aide que la chimie moderne peut nous offrir.

En effet un bon insecticide et un produit fongicide, s'ils sont appliqués en quantité suffisante et de façon qui intéresse aussi les couches les plus internes du bois, préviennent pendant plusieurs années l'attaque des micro-organismes et des insectes. Autant le produit fongicide que l'insecticide se dégradent avec le passage du temps, donc la durée de la protection est directement proportionnelle à la quantité appliquée. Un imprégnant avec un haut résidu sec peut rendre le bois hydrofuge en le protégeant de l'eau s'il n'est pas appliqué de façon à former une pellicule superficielle. Les pigments, qui ne sont pas transparents à la lumière, créent une barrière superficielle imperméable aux rayons ultraviolets, en évitant la décomposition de la lignine.

Les systèmes traditionnels d'application par immersion, au pinceau ou au pistolet, ne peuvent pas garantir l'obtention simultanée des trois résultats. Un produit à haut résidu sec formera une pellicule superficielle, en limitant la pénétration du composant insecticide et fongicide. En revanche, un produit à bas résidu sec aura une meilleure pénétration en rendant plus active l'action de l'insecticide et du produit fongicide, mais une résistance presque nulle à la pénétration de l'humidité dans les parties internes du produit élaboré. Seule l'utilisation de la technologie vide-pression a permis d'appliquer en profondeur des produits pigmentés à haut résidu sec (12-30%) en obtenant ainsi la protection complète du produit élaboré.